Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

mardi 18 juillet 2017

Lorsque l'on parle de choses négatives, on répand les mêmes énergies que celles-ci propagent : peur, division, dualité. On les nourrit et on se met au même niveau. En agissant ainsi, on leur donne de ses énergies, on les amplifie.
"Lorsqu'un système ne plaît plus, on ne se bat pas contre lui, on arrête simplement de l'entretenir." (Krishnamurti). Il en est de même pour toute chose.
On est toujours au même niveau que ce contre quoi on se bat.
"Le guerrier croyant combattre l’ombre, ne fait que lui-même devenir ombre et obscurité, il s’autodétruit." (Accroche-toi et sors de la mort).
Cependant, tout a son utilité, sa raison d'être, expérimenté pour mieux être compris.
Mais que sont ces choses négatives ? Sa propre création inconsciente.
À tout moment, on peut reprendre en main son pouvoir créateur, et cesser de créer à partir de son inconscience un monde qui agit contre soi. Un monde duel qui n'est que le propre reflet et résultat de soi-même, de ses propres parts duelles.
Il n'y a pas à attendre x années que le monde change, tout peut se faire ici et maintenant, dans l'instant-présent, en soi-même, avec ses propres croyances, ses propres pensées, ses propres zones d'ombre.
Si on laisse libre cours à ses pensées inconscientes, duelles, projetant la peur, la division, le monde (donc ce que l'on crée) sera ainsi pour soi. Alors on juge, accusant le monde, et l'on montre de ce fait que certaines choses ne sont pas aimées en soi, qu'elles sont inconscientes, séparées et dans la division/dualité.
"On n'accuse plus sa création quand on sait qu'on est le créateur." (Accroche-toi et sors de la mort).
Il est donc bon de se réveiller, de reprendre en main son pouvoir créateur, et de ne plus laisser son mental à l'abandon créer n'importe quoi (création inconsciente = victime/cauchemar). De rentrer ici et maintenant, dans la réalité qui est unité, conscience et présence. Alors toute chose négative, tout mal, toute entité etc, n'auront plus d'effet sur soi, ça n'existera plus. Ça appartiendra à son moi-inférieur, lequel se trouvait dans une dimension duelle, plus petite, plus basse (se battant contre lui-même). Ce moi-inférieur doit être aimé, unifié, illuminé. Tout est de l'ordre de la transformation alchimique. Le monde est une création personnelle de l'instant-présent (résultat de ce que l'on est dans l'ici et maintenant). Tout ce que l'on voit, tout ce qui vient à soi est soi-même, son propre miroir. Tout dépend où l'on se place, et comment on voit les choses, comment on s'aime soi-même, quel travail on a fait en soi. Pour les uns c'est dualité/ombre, cela affecte (car non-réglé en soi-même), pour les autres c'est unifié/lumière, ça amplifie.
Il n'y a pas d'autre ombre que ce qui n'est pas illuminé en soi, pas d'autre mal que ce qui n'est pas aimé en soi, pas de dualité/division que ce qui n'est pas unifié en soi.
Lorsque l'on met tout son être dans la conscience, il ne peut plus arriver de choses inconscientes/négatives pour soi.