Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

lundi 18 mai 2015

Extraits du livre "Accroche-toi et sors de la mort" :
- Pourquoi, en tant que point de conscience, je me place là, sur cette Terre ?
- En vérité il n’y a qu’une conscience, non pas en des vies infinies, mais parce qu’il n’y a qu’une seule et même vie. C’est Dieu, toi-même, partout et en tout. La juste place de la Terre est un cercle autour du soleil, non pas un point faisant un cercle. Et ce cercle n’est valable que pour une dimension. Si la conscience n’est que dans un point dimensionnel, un point dans ce cercle, alors on ne voit qu’une planète. Et il y a mouvement car la conscience individuelle a besoin d’intégrer toute cette dimension : le cercle ou orbite. En vérité la Terre occupe tout l’espace, mais sa matière est changeante suivant les points de cet espace, c’est-à-dire de par la conscience y résidant. La Terre, c’est la Matière, son nom change de par la place occupée dans l’univers. L’univers étant un seul et même corps, tout est également matière. Le soleil est donc le cœur de la Terre ou Matière. Ce qui veut dire que tu es déjà partout et en tout. Tout tes autres toi posent cette même question, alors qu’ils se trouvent tous dans le centre, le Cœur. Ce qui donne cette confusion, n’est seulement que la projection de la Conscience, créant un espace-temps pour la conscience fragmentée et la sensation d’être à un endroit en particulier. Ce n’est que le propre reflet de cette conscience. Donc l’éloignement, ce n’est pas la distance physique mais la diminution du rapport énergétique. Tout est l’océan lui-même, qu’importent sa forme, son nom, et la vibration que tu lui donnes. »
[...]
- Maître, vous m’avez dit qu’on était le centre, le cœur de toute chose, pouvez-vous m’en dire davantage ?
- Oui c’est notre véritable position : le point central. Nous sommes tous dans ce point, tous les êtres, toute vie dans l’univers, tous un seul et même être dans ce point immatériel que l’on peut appeler le Cœur, ou centre de toute chose. Tous les autres points sont les endroits illusoires où nous croyons être dans l’univers de par les sens et la conscience utilisés. Grâce aux sens employés expérimentant quelque chose en particulier, il y a sensation d’espace ou sentiment d’expérience à un endroit précis, d’où croyance et projection « d’un individu à part ». Lorsqu’on ne sait pas qu’on est Dieu - tous les êtres - dans le même point central : le Cœur, on est dans une position (impression) erronée d’espace-temps, donc égarés de soi-même, sur soi-même. Ce qui semble être expérimenté quelque part dans l’univers n’est vécu que par ce point central, non pas par la projection spatio-temporelle créée par les sens (donnant sensation) de la conscience s’y croyant projetée. Plus la conscience divine universelle est intégrée, plus l’on saisit ce qu’il se passe dans tous les êtres, puisqu’il ne s’agit que de soi-même en la vraie position. Étant le centre de notre galaxie, c’est-à-dire le centre de notre amplitude dimensionnelle/universelle, le soleil est donc notre centre-cœur, l’endroit où nous sommes en réalité. On vient du soleil, on est dans le soleil, c’est là qu’on se trouve, notre véritable position. Ce que l’on voit/ressent du soleil dépend de la qualité du regard sur notre véritable identité. Avec la vue 3D on ne voit qu’une boule de feu, mais cela va bien au-delà. Tout ce que l’on voit, tout ce que l’on croit faire se passe dans le soleil immatériellement. Ici est le soleil, car en vérité tout est lumière. Tous les soleils de l’univers sont tous à la même place, ne faisant qu’un. Plus on s’ouvre plus le soleil se métamorphose, plus il s’intensifie et s’agrandit, ce qui veut dire la force de notre cœur. Les changements climatiques que l’on vit dépendent également de cette même force et constance. Plus il y a de constance en l’être moins il y a de changement, plus il y a de connexion en son centre/cœur est plus le climat est constant, agréable, doux, bénéfique. Le Cœur universel est le plus grand de tous les soleils, c’est Le Soleil.
Qu’est-ce que tout cela veut dire ? Qu’on est le Soleil, Pure Lumière. »

© Accroche-toi et sors de la mort (extraits chap. 12 et 13)