Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

       
"Loxo, beeting the earth" © par Valérie Jourdy (Breath of wood),        
spécialement pour eipho.blogspot.fr
       

jeudi 1 septembre 2016

J'ai compris qu'enfant, je rayonnais l'amour, c'était une puissance innocente, belle, magique.
Et qu'une fois qu'un adulte m'avait violé, cela avait fini par disparaître. Cette force, cette énergie subtile, s'était envolée. Alors inconsciemment, j'avais jugé cette force, cette énergie, comme de la faiblesse, puisqu'elle m'avait apportée tellement de souffrance. "Être amour" était donc pour moi faiblesse, alors je n'en manifestais plus, pour ne plus que l'on me fasse mal. Et mon cœur s'est éteint.
J'ai réalisé à présent, et après d'innombrables luttes, qu'il fallait utiliser la force de toutes les expériences passées, pour redevenir un être innocent et plein d'amour de l'univers. Que c'était cela la plus grande puissance, mais qu'elle devait être dans la conscience, pour empêcher toute intrusion, en s'affirmant là-dedans dans son droit le plus complet, d'une façon juste. Qu'il fallait ne plus avoir peur, que cette force empêchait toute peur, et qu'elle ne permettait plus l'agression.
Rayonner l'amour par n'importe quelle condition, c'est la démonstration de la plus grande des forces. Cela indique une grande victoire sur l'expérience matérielle/physique.
Un être qui rayonne l'amour universel, est signe de la beauté.
(Voir le livre : Eipho, l'enseignement d'une vie)