Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

       
"Loxo, beeting the earth" © par Valérie Jourdy (Breath of wood),        
spécialement pour eipho.blogspot.fr
       

mercredi 21 décembre 2016

Ce qui montre et prouve que l'on est avancé sur le chemin spirituel, ce n'est pas ce que l'on dit, ce que l'on explique ou ce que l'on écrit, mais la portée de ses actes, comment l'on se comporte avec autrui, et quelle est la qualité de sa propre vie. C'est cela qui prouve la qualité de sa spiritualité, non pas écrire des encyclopédies de sagesse, remplir les forums ou blogs de connaissance ou faire des conférences. Une vraie spiritualité est plutôt une démonstration silencieuse.
"Je suis plus spirituel que toi" ou "Je déploie toutes les connaissances que je sais pour me justifier, me faire valoir, obtenir de la reconnaissance/de l'admiration, montrer que je sais plus ou vous apprendre ce que vous ne savez pas", n'est pas spirituel, n'est pas le signe d'un être spirituel. Les débats intellectuels, duels, ne sont pas spirituels.
La spiritualité est avant tout un témoignage constant de l'intelligence du cœur, une démonstration silencieuse de cette vertu intérieure.
La spiritualité, ce n'est pas du bourrage de crâne, vouloir changer autrui ou le rabaisser. La spiritualité avec l'intelligence du cœur, c'est avant tout une aide psychologique et physique, on ne peut qu'élever, faire du bien, apporter son aide, à soi-même et autrui, et exprimer dans les gestes quotidiens une vie saine et équilibrée. Ainsi donc, même quelqu'un qui n'a pas ou peu de connaissance peut être des plus spirituel.
Si la spiritualité s'intéresse aux choses de l'esprit, elle a son accomplissement dans la sagesse du cœur.