Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

       
"Loxo, beeting the earth" © par Valérie Jourdy (Breath of wood),        
spécialement pour eipho.blogspot.fr
       

vendredi 7 octobre 2016

Il y a autant de divin dans un non-éveillé que dans un éveillé. Autant de Dieu dans l'un que dans l'autre. Dieu s'y manifeste avec la même force.
- Je sais que tu es Dieu mais comment se fait-il que tu l'ignores ?
- Parce que je dois faire cette expérience sans le savoir.
Moralité : même à travers un non-éveillé c'est toujours Dieu qui s'exprime.

Encore plus loin : le non-éveillé et l'éveillé sont un. S'ils se voient deux et différents c'est que forcément l'éveillé a des zones non-éveillées en lui et inversement pour le non-éveillé. Mais les deux sont Dieu, un seul être. C'est l'Un, ou bien alors la division vue par la conscience non-éveillée.

Donc, la grande vérité c'est que les non-éveillés, les gens non-connectés, sont aussi des maîtres (dans ce qu'ils ont à nous apprendre), tous et toujours, à égalité avec qui se prétend éveillé ou connecté.

Ce n'est pas parce qu'on a certains sens plus développés qu'untel, qu'on est plus évolué qu'untel. Non seulement on est tous au centre, dans le même point central, mais de plus l'espace-temps n'existant pas, où situer cet untel ?