Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

       
"Loxo, beeting the earth" © par Valérie Jourdy (Breath of wood),        
spécialement pour eipho.blogspot.fr
       

dimanche 20 septembre 2015

Tous les démons que l'on voit à l'extérieur, ne sont qu'à l'intérieur de soi. Il ne s’agit que du visage de son propre démon intérieur.
Ce qui veut dire, les démons (les êtres paraissant démoniaques, pris par leurs densités obscures), s'ils se manifestent pour soi, n'expriment que des parts qu'il a en soi. Il ne peut en être autrement. Que ce soit dans le corps individuel ou universel (ce qui est la même chose), ce n'est toujours qu'en soi-même.
Par conséquent, qui réagit avec densité, en se mettant au même niveau, ne fait qu'alimenter et amplifier ses propres parts d'ombre. Les démons extérieurs, venant appuyer sur ses points faibles seront alors légion pour lui. En agissant ainsi, ce "guerrier" croyant combattre l'ombre, ne fait que devenir lui-même ombre et obscurité, il s'auto-détruit.
Par contre, qui en est indifférent, sans en être affecté, ou mieux encore, parvient à émettre et/ou à garder de bonnes énergies, vainc à tous les coups ses parts d'ombre qui finiront en lumière. Qui ne réagit pas aux démons des autres vainc le sien.
Ce stade d'apprentissage, permet d'acquérir de la force de vie qui est celle de la matière. Sans elle, on est toujours balayé par les critiques/jugements et l'émotionnel, en perdant continuellement son ancrage. Aucune haute énergie ne pourra perdurer.

La lumière n'est rien sans la force, la force se détruit sans la lumière.
Qui monte les paliers de la conscience sans être solidement enraciné chutera inévitablement. Enraciné par l'acquisition et le maintien de la force de vie, en tout premier lieu en bas de la colonne vertébrale. Car c'est cette énergie qui doit se répandre jusqu'en haut. Et c'est du bas d'un corps sans force de vie que sont projetés les enfers, puisque sans force de vie, ce sont les peurs qui dominent.
Il faut donc avoir vaincu toutes ses peurs pour pouvoir rester au paradis. Et l'on vient de voir comment faire, c'est cela uniquement la maturité : vaincre les enfers, les transformer en force de vie. Et pour cela il faut les vivre.
Tant qu'on n'a pas vaincu face à face et pour toujours son pire démon intérieur afin qu'il disparaisse pour de bon, on ne peut prétendre au paradis. Et cela ne se fait qu'avec la force intérieure.

Une aide précieuse pour maintenir et amplifier cette force de vie est l'abstinence sexuelle. Le coït et l'orgasme ne devraient avoir lieu que pour la procréation, ou bien vraiment occasionnellement pour s'unir dans un acte sacré, conscient et précieux, avec le partenaire dont un fort amour est réciproque, car l'excès affaiblit (perte de la force vie), donc chute --> peur --> et certains enfers. Le vrai amour se vit avec le cœur.
Quasiment tous les humains ici sont toujours dans l'adolescence, l'âge de la dualité. Pourquoi ? Parce qu'à eux seuls ils sont tous les miroirs de ce que l'on est entièrement à l'intérieur de soi. Ils nous montrent là où nous en sommes : la guerre intérieure/la division/la pollution = le suicide, représenté par la vieillesse et la mort du corps qui ne devrait pas avoir lieu.
Tout cela pour montrer qu'on n'est pas en accord avec la vie, qu'on ne sait maintenir la force de vie en soi, que celle-ci est toujours dilapidée, éliminée, rejetée (luttes et orgasmes), ce qui signifie qu'on ne s'aime pas soi-même. Alors derrière les visages d'anges, les démons sont là, prêts à expulser leurs souffrances sous forme de colère, de violence et de haine. Et ceux qui ont le plus souffert sont les plus démoniaques, mais aussi ceux qui peuvent devenir les plus sages.
Voilà pourquoi ce monde vend tabac, alcool, drogue, nourriture empoisonnée et cancérigène, arme et autant de médicament, et autant de divertissement pour se déconnecter. Tout le monde se bat contre son démon intérieur, mais d'une mauvaise façon qui ne fait que l'alimenter. Or celui qui s'en sort, découvre un nouveau monde, et le monde duel n'existe plus pour lui. Preuve d'une grande force intérieure.
Un homme ne peut prétendre être puissant s'il n'a pas affronté et illuminé l'Enfer.

Et ce qui était le pire démon dévient le meilleur ange.