Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

jeudi 23 juillet 2015

Toutes les perceptions d'un monde sont mentales,
un monde qui ne soit pas mental n'existe pas.

Se place t-on dans l'ego, celui qui veut un monde comme-ceci et pas comme cela ?
Est dans la Paix intérieure celui qui accepte tous les mondes tels qu'ils sont, et qui accepte sa position où qu'elle soit.
Il sait que sa véritable nature est Pure Lumière/Pure Conscience, immuable, elle n'est jamais affectée. Il sait qu'il est toujours dans le Cœur de toute chose, et que tout est en lui.
Ce qui est projeté, est exactement ce dont on a besoin de vivre, d’expérimenter,
le "je veux ci et pas ça, un monde comme ci et pas comme ça", est émis depuis l'ego souffrant, se croyant l'acteur dans le rêve, un corps, affecté donc par une création qui lui échappe.
Le sage sait qu'il est le Créateur, et que tout est sa seule création/projection, il n'y a pas d'autre Source que lui, ce qui est projeté est ce qui émane de lui.

Si la Source est notre nature véritable, quelle est la nature de tous nos autres moi (miroirs), n'est-ce pas également la Source, la même que la sienne ? Donc où se place-t-on, en tant qu'untel seulement (je suis ce corps), où en tant que Source de toute chose ? Tout ceci est son propre rêve.
Un mental agité et divisé, projette un monde agité duel, qui dans ce cas nous échappe donc, puisque hors de contrôle de la paix intérieure (la Source, le Soi).
Les perceptions des choses, tout comme les perceptions du monde, ne découlent que de son propre état mental (lequel est changeant) et non pas de la réalité. Si c'est bien, pur, en paix, c'est émis depuis un mental purifié, si c'est mal, de travers, chaotique : depuis un mental souffrant et agité (l'ego).

Y a t-il un autre soi que celui qui est en soi dans tous les "autres" ? Son soi n'est-il pas le même soi qu'il y a en tout ? Y a t-il une autre Source que celle de son soi. Tout ce que l'on voit n'est-il pas soi-même ? Sa propre projection ? Bien sûr. Qui est alors celui qui pourrait être en dualité avec soi ? La projection de son ego souffrant (une partie de soi-même en tant que miroir) ou Dieu lui-même ? Si un être autour de soi est en dualité avec soi c'est parce qu'on l'est avec soi-même. Par conséquent, pour progresser il faut arrêter de voir une dualité qui en vérité n'existe pas.
On ne peut plus croire que des êtres autour de soi sont souffrants, densifiés, moins évolués etc, quand on sait que c'est Dieu la Pure Lumière en ôtant notre mental. Le Tout notre véritable nature, est immuable, c'est le Cœur, le Soi. Tout le reste n'appartient qu'au rêve.
On ne peut pas rester indéfiniment avec des croyances d'un monde extérieur à changer, on verra bien qu'an bout d'un moment on ne pourra rien y faire, à part changer de croyances/pensées, lesquelles seulement changent le monde en fonction, puisque c'est de là que c'est créé.

C'est en laissant tout libre, que l'amour se manifeste le plus.
Amour absolu = liberté absolue et inversement.
L'être mature et expérimenté sait ça. Sa sagesse veut que sa projection-monde soit entièrement libre, puisqu'il n'est (logiquement) et ne veut que le pur amour. On ne peut projeter que ce que l'on est.

Hors de la dualité, en étant dans l'Un, on sait pertinemment que les "autres" c'est soi-même.
Quelqu'un n'a l'air de ne pas nous écouter, voir en soi-même pourquoi une partie de soi est fermée.
Quelqu'un nous en veut pour quelque chose, voir en soi-même qu'est-ce qu'on a fait à une partie de soi.
Quelqu'un nous manque de respect, voir en soi avec quelle partie on en a manqué.
Et ainsi de suite, toujours, pour tout.

Il n'a pas d'autres soi qui ont des problèmes, cela n'existe pas, cela ne se peut pas,
si on voit des problèmes chez les "autres", c'est qu'ils sont en soi.

Qui sont les autres si ce n'est la Source ou ses propres projections ?
Si on voit la Source avec des problèmes c'est que ce n'est nulle part ailleurs qu'en soi-même.
Soit c'est dans la Lumière, soit ce sont des projections densifiées de notre propre mental, lequel est le résultat de notre nature égotique, donc avec la nature de sa lumière originelle densifiée, obscurcie.

Tout étant Pure Lumière, tout l'univers est parfait.
Si on voit de la dualité dans le monde, des forces obscures agissant, il ne s'agit que de l'intérieur de soi-même, de son mental divisé, sa propre illusion.
Le monde qui est là est parfait pour soi, sinon il ne serait pas là pour soi, ainsi que toutes les expériences vécues.

Peace

vendredi 10 juillet 2015

Pas de route, pas d'ascension, pas de chemin évolutif. On est le Cœur, dans le Cœur, le point central de tout, regardant les phénomènes de la conscience.

mardi 7 juillet 2015

Le vrai je n'a pas d'attribut ni de qualificatif et ne peux en avoir.
"Je suis(est) la Pure Conscience et voici ma(sa) projection (en désignant le corps, le monde ou l'univers)", et la vrai projection est pure Lumière, sinon c'est son propre mental qui est vu.
Le corps, le monde et l'univers sont en soi. Le corps ne bouge pas dans le monde, c'est le corps qui bouge en soi.

Un corps est une micro-projection de la(sa) projection totale (l'univers). Lorsqu'on s'identifie à sa projection, à un corps, (je suis ce corps, je suis untel), le mental, l'ego, l'illusion, la division et la dualité sont créés. Il y a un rétrécissement considérable de la conscience qui se voit ainsi limitée au niveau de sa projection : le corps. Alors effectivement, étant dans le faux, dans une fausse identification, un mental illusoire et agité entre en action et invente son propre monde (la propre projection de sa projection). Tant qu'on est là-dedans, on dort ou on rêve, ce qui est la même chose

L'état sans pensée ce n'est pas depuis le corps qu'on peut l'avoir, puisque le corps étant une projection, en s'identifiant à lui un mental est automatiquement créé.
Le mental étant pensées par excellence, c'est alors une lutte sans fin que de ne plus vouloir penser depuis le corps.
Donc l'état sans pensée ce n'est pas depuis le corps qu'on peut l'avoir, mais en se désidentifiant du corps que cet état est déjà là. Vu que dans notre vraie nature on ne pense pas, seule sa(la) projection le fait, puisqu'étant dans le faux, un mental qui n'existe pas (illusoire) est créé. Ainsi tout ce qui est vu qui n'est pas Pure Lumière est faux, rien qu'une projection mentale... car identifié au corps. Rétrécie et enfermée là-dedans, la conscience densifie considérablement la Lumière.
La seule chose à faire, ce n'est donc pas d'avoir des états supérieurs énergétiques ou vibratoires depuis le corps etc, mais de sortir de cette identification. Alors c'est là qu'il y a le véritable état illimité. C'est la seule réalisation/libération à avoir, à se défaire de sa propre illusion. C'est tout.

"Je ne pense pas donc je suis" est la vraie formule.

Dans cette illusion, on expérimente l'état de manque, voilà tout ce qu'il se passe. Voilà toute la vérité.
Tout le monde se croit un corps, alors la Pure Conscience rêve, et dans son rêve elle ne fait qu’expérimenter ses états de manque, évidemment, puisque ne sachant plus qu'elle est elle-même.

La dépendance affective qui est alors vécue est le résultat d'un manque de maturité et de connaissance. Son seul retour, avec les désirs, est la souffrance pour l'éternité. Mais apparemment, il faut vivre plus de souffrance pour devenir plus mature et en sortir. À moins que la connaissance fasse son effet avant. Mais tout cela est illusoire, étant déjà la Pure Conscience.

Il faut aussi faire monter l'amour dans le Cœur, et non pas le laisser au bas de la colonne vertébrale, sinon c'est toujours la dualité qui est expérimentée.

lundi 6 juillet 2015

Tout est son propre rêve, sa propre projection que l'on vient illuminer et transcender. La seule chose à faire est de se libérer de sa propre illusion, et non pas croire qu'on est un sauveur, ou jouer au sauveur... ce qui prouve l'identification au corps. Qui sauve qui ? L'ego voulant sauver Dieu, ou lui-même (son propre rêve).

S'il y a un responsable, c'est son propre ego, car tout le reste est Dieu.
Tout est le Soi, ou l'Un, tout est un. Qui est alors le miroir ?
Soi-même. Uniquement soi-même et toujours soi-même.
Alors qui se fait victime, qui est dans un rêve ? L'ego.
Il n'y a pas deux soi, il n'y en a qu'un, qu'un seul Soi.
Seul son propre ego est responsable des problèmes de son ego.
Puisque dans la réalité on est Pure Lumière, Pure Conscience.

Accueillir celui (son moi-supérieur sous miroir) venant dissoudre l'ego,
car il vient (on vient) se sauver à travers lui.
Se soumettre, s'abandonner, lâcher prise, et admettre qu'on ne sait rien.
Non pas se soumettre à une entité supérieure, mais au pouvoir venant libérer de la servitude et de l'illusion.
Car tant qu'on prend l'ego pour le maître, que l'on veut (s')imposer, la souffrance est là. Ainsi et à partir de là, un miroir est créé, venant apporter souffrance et désillusion. Si l'état était autrement, le miroir serait autrement, résultat de sa propre projection. L'admettre, c'est presque faire la moitié du chemin.

Parfois il n'est pas concevable de trouver sous telle forme et tel état son moi-supérieur.
Tant qu'on est là-dedans, on bute et on butera encore.

Est maître celui qui garde un état constant, immuable comme sa Source,
non pas qui cherche des sensations diverses, des états énergétiques ou vibratoires,
et qui est donc sur les montagnes russes de l'ego. Lequel n'est maître de rien,
il est comme un wagon gouverné par les fluctuations mentales. Se croyant l'acteur, et non pas se sachant la Source elle-même qui sait que tout ce qui est est la Source elle-même.
Tout ça sont des états éphémères pour l'ego, nourrissant l'ego. Cela ne dure pas, et ce qui ne dure pas n'a pas de réalité.
Trouver son être illimité et rempli de félicité à l'intérieur de soi-même, le seul état qui soit éternellement là, donc digne d'être, et on n'aura plus besoin d'ennuyer le monde et ses miroirs, donc d'avoir des miroirs en dualité avec soi.
Le maître n'est plus là-dedans, il a dompté le mental, lequel lui ordonnait avant d'être agité, de se chercher dans le monde, alors que le monde est en soi, que le corps ne bouge qu'en soi.
Qui est ce maître ? Certainement pas un corps mais le Soi.
L'affliction, les dépendances, la servitude, sont pour l'être influencé par les mouvements extérieurs, victime de ses sens. Une fois les sens sous contrôle, tournés vers l'intérieur, on n'est plus victime de son illusion.

Quand on est sorti de ce rêve, on resplendit de Pure Lumière, ainsi ce qui est projeté n'est que Pure Lumière, et non plus mental.

C'est le silence à travers soi qui peut comprendre et répondre le mieux.