Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

vendredi 29 mai 2015

Tout est Lumière, tout est la Source, tout est Dieu.
Les densités que l'on peut voir chez autrui ou autour d'eux ne sont qu'en soi-même. Résultat de sa propre agitation (division, illusion, ignorance).

Amour absolu = liberté absolue. Dieu étant pur amour, il laisse sa création libre. Sa création est lui-même.
Celui qui est Dieu agit de même, car il ne peut se voir (l'univers) que Lumière : réalité de la Source. Ainsi on ne récolte plus sa propre agitation (autre miroir en dualité avec soi).
En s’identifiant au corps, on crée alors la division/séparation d’avec la réalité, en croyant que tout l’extérieur n’est pas soi. On ôtant la pensée "moi" et/ou "je suis le(ce) corps", tout est "moi", tout est le corps donc tout est Je, Dieu (unité), c'est le Tout, la Source, l'Un. On n’est pas différent de ce que l’on regarde.

Si on aime la création (donc en total amour avec soi-même), on la laisse libre.
Ainsi on se comporte comme Dieu, en amour avec tout ce qui est, acceptant tout tel que c'est. Dieu ne peut voir que tout dans la Pure Lumière, puisqu'il ne peut se voir que lui-même : pure Lumière.
Les densités appartiennent à l'agitation (déconnexion, illusion, division). Tout comme l'ego elles n'existent pas, et seul l'ego (n'étant pas dans la réalité) peut les voir. Il s'agit de sa propre projection. Dieu étant le Tout, Dieu est dans tout. Ne pas voir Dieu quelque part c'est en manquer en soi, uniquement, il ne peut en être autrement. Tout est vu en Lumière, ou alors le problème est en soi.

Ce qui n’est pas Dieu est l'illusion.
Il n'y a qu'en étant positionné dans la dualité (en dualité en soi-même, avec soi-même) que l'on crée l’illusion (division, séparation...), et ne se voyant pas comme Dieu, on dit que l’illusion (l'univers son reflet) n’est pas Dieu. Ici, on est donc le seul à avoir besoin d’illuminer sa nature de sa divinité. Donc à se considérer et à s’aimer en tant que Dieu, pure Lumière, pur Amour, pure Conscience. C’est tout ce qui n’est pas perçu comme Dieu-l'Un qui est l'illusion. Rien n’est pas Dieu. La réalisation, c’est de réaliser cela en soi, grâce à sa propre illumination. L’illumination est là, en vivant ici et maintenant la réalité de la(sa) Lumière. Ainsi la Lumière se fait, le voile de l’illusion se transperce.

En laissant la création libre, de par le véritable amour, là seulement est la Paix.
Ici il y a une réalisation. Être en paix pour tout, n'est alors plus une pensée intellectuelle, mais une expérience pure et directe manifestée, vécue. Laisser la création libre sans interférer, en émanant simplement sa pure nature, est le véritable amour, résultat de sa propre lumière. Ainsi ce n'est qu'elle qui peut être projetée, perçue : la Lumière.

Extraits du livre " Eipho, l'enseignement d'une vie " :
Lorsque la véritable paix est installée, la création toute entière est libre.
[...]
« Pour être un maître, vous ne devez être gêné par rien, donc détaché et purifié en vous-même, ainsi vous êtes en paix avec toute chose, quoiqu’il arrive ». Gêné par rien, détaché et purifié, ce qui voulait forcément dire « libre ». Réellement libre, libre de tout, donc en amour avec tout, tel que ça est, sans vouloir rien changer. (fin de citation)
La goutte est l'océan. L'océan est parfait.